Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Montgomery et les Armstrong, tome 1 : Au-delà des mots de Maya Banks

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/125/125021/couv16965443.jpg

Résumé :

Eveline Armstrong est férocement aimée et protégée par son clan, bien qu'à l'extérieur de celui-ci, on la considère un peu "dérangée". Car malgré sa beauté, elle ne parle pas. Personne, pas même sa famille, ne sait qu'elle ne peut rien entendre. Satisfaite de sa vie de recluse, Eveline a appris à lire sur les lèvres tandis que le monde la prend pour une idiote. Mais quand un mariage arrangé avec un clan rival fait de Graeme Montgomery son époux, Eveline accepte son devoir. Graeme est un rude guerrier avec une voix si grave et puissante que sa nouvelle épouse est capable de la percevoir, et des mains et baisers si tendres qu'il éveille en elle une passion intense.

Graeme est intrigué par la mystérieuse Eveline, dont les lèvres silencieuses sont un appel à la tentation, et dont les grands yeux pétillants d'intelligence semblent voir à travers son âme. Alors que l'intimité entre eux grandit, il apprend son secret. Mais quand les rivalités entre clan mettent la vie de la femme qu'il commence à chérir en danger, le guerrier écossais remuera ciel et terre afin de sauver celle qui a éveillé son coeur à un amour rare et magique.

Genre : Romance Historique

Éditeur : J'ai Lu
Sortie le : 7 mai 2014

  Prix : 6.95 € (Au-delà des mots)

Pages : 376

Ma note :

4%2F5

Mon avis :

 

Voilà un bon premier tome pour cette nouvelle série que j'ai très envie de continuer à suivre.

Je ne suis pas une grande lectrice de romance historique, donc je ne pourrais pas vraiment vous dire si elle est mieux qu'une autre ou moins bien. Je peux simplement vous dire que j'ai dévoré ce livre, que j'ai été emporté dans cette histoire qui n'est pas qu'une histoire d'amour.

 

Le thème du mariage est assez connu pour ce genre de roman, mais ici, la nouveauté, c'est la surdité de l'héroïne. Quelque chose que l'auteur connaît bien, puisque comme elle explique à la fin du livre, son mari en souffre. Elle sait donc de quoi elle parle et elle sait trouver les mots au cours de son récit pour nous transmettre toutes les émotions qui peuvent traverser Eveline, tout ce qu'elle ressent, ses peurs, ses attentes, ses joies, ses doutes.

On se sent très vite proche d'elle et on développe une vraie empathie pour Eveline. De même qu'on fond complètement pour Graeme, cet immense guerrier au cœur si tendre.

 

On est touché par la simplicité de leur histoire, par ses doux sentiments qui se développent tout doucement entre eux. C'est simple et beau, et d'autant plus vrai je trouve.

Une confiance naît peu à peu entre eux, et on aime les voir ensemble.

Eveline, à sa manière, est une vraie guerrière elle aussi, et j'ai adoré la voir si combattante, trouver son assurance dans un milieu si hostile n'est pas chose aisée, et pourtant, elle va y parvenir.

 

Et puis il y a tous les autres frères et sœurs de ces deux familles, qui nous offrent de bons moments, mais surtout, qui nous promettent des tomes à venir encore plus passionnants !

 

Je suis impatiente de lire la suite, et ça me donne envie de découvrir d'autres romances historiques, d'ailleurs, en avez-vous des préférées ?



En bref, une romance historique qui démarre bien, la confiance et la complicité entre les deux héros naissent devant nous pour se transformer en des sentiments forts et solides. On s'attache à l'ensemble de ces deux familles, et on en redemande :)

 




Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

Insatiable, tome 1 de Meg Cabot

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/130/130540/couv28786590.jpg

Résumé :

Dialoguiste pour la série TV « Insatiable », Meena Harper possède un don : elle prédit la mort des gens. Ce qui lui permet de sauver la vie de certains d’entre eux. Son rêve de devenir rédactrice en chef de la série se voit réduit à néant quand la place est donnée à sa rivale Shoshona. Manquant de se faire dévorer par des chauves-souris, Meena est sauvée par Lucien Antonescu, le prince des ténèbres, venu à New York mettre fin à une série de meurtres impliquant certains de ses sujets. Lorsque Meena l’apprend, il est trop tard : elle est déjà amoureuse. Partagée entre le doute et l’épouvante, elle est forcée de se rendre à l’évidence quand elle se retrouve impliquée dans une véritable guerre de clans.

Genre : Romance Fantastique

Éditeur : Le livre de poche
Sortie le : 2 juin 2014
Prix : 8.90 € (lien Amazon)

Pages : 668 

Ma note :

 

 

2%2F5

 

 

Mon avis :

 

J'avais très envie de découvrir ce roman, le premier pour moi de cet auteur. Malheureusement, je n'ai pas beaucoup aimé comme ce fut le cas pour d'autres, je me suis ennuyée et j'ai du me faire violence pour le terminer.

 

Le ton est léger et le style agréable à lire, mais je n'ai pas accroché plus que ça. Je ne me suis pas attachée à l'héroïne. Ni à son frère avec qui elle vit. Ni à ce pseudo prince des ténèbres, qui m'a laissée de marbre. Je l'ai trouvé trop froid, trop hautain, trop distant pour que j'éprouve quoi que ce soit pour lui.

D'ailleurs, j'avoue que j'ai du mal quand un homme et une femme continuent de se vouvoyer après avoir passé la nuit ensemble. Le ton employé entre eux m'a dérangé et ne m'a pas du tout aidé à me sentir proche. Au contraire. J'ai trouvé que tout ça était peu crédible, trop loufoque, voire caricatural, et parfois même ridicule.

 

Je dois tout de même bien reconnaitre qu'il y a de bonnes choses dans ce roman, sinon il ne serait pas si populaire, et je suis certaine qu'il plaira encore à beaucoup. Peut-être le côté chick-lit est-il trop présent, n'étant pas une grande lectrice de ce genre.

J'ai aimé le don de Meena, qui même s'il n'est pas inédit, n'est tout de même pas banal. Et j'ai plus apprécié les moments où elle se sert de ce don et tente de sauver les gens que le reste. Malheureusement, ça passe un peu au second plan.

 

Il est rare que je n'accroche pas à une lecture que j'ai choisie, mais là, vraiment, je n'ai pas du tout adhéré. J'ai trouvé ça trop creux, trop long (les dialogues sont coupés par des réflexions interminables de l'héroïne), et je ne lirai pas la suite.

 

En bref, je suis passée complètement à côté de cette lecture, qui n'a eu aucun effet sur moi, si ce n'est cet impression de longueur presque insupportable, alors qu'il a tant de succès ! Comme quoi, ça ne marche pas à tous les coups, et je vous invite tout de même à vous faire votre propre opinion :)

 

Merci aux éditions Le livre de poche pour leur confiance :)

 



Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

L'étrange cas de Juliette M., tome 1 de Megan Shepherd

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/99/99370/couv47498369.jpg

Résumé :

Londres, 1895.
Juliette Moreau n'est plus rien. Sa vie a basculé le jour où son père, le plus éminent chirurgien de Londres, a été accusé d'ignobles pratiques médicales. Est-il mort? En fuit? Nul ne le sait. Une chose est sûre : Juliette doit maintenant se débrouiller seule pour survivre. Et tenter de répondre à cette terrible question qui l'obsède : qui est vraiment son père? Un fou ou un génie?

Genre : Jeunesse Fantastique

Éditeur : Milan collection Macadam
Sortie le : 2 mai 2013

  Prix : 15.20 € (l'étrange cas de Juliette M)

Pages : 352

Ma note :

4%2F5

Mon avis :

 

Voilà une histoire originale et sombre à souhait comme j'aime :)

 

Pour commencer, le style est très agréable à lire, recherché et soutenu, on se sent assez vite proche de l'héroïne et on entre sans peine dans sa tête. Et c'est là tout l'intérêt de ce récit, en vue des principaux thèmes abordés.

 

On s'attache donc vite à Juliette, qui galère suite à la mort de sa mère. Aussi, quand un élément de son passé refait surface en la personne de son ancien ami, elle voit là l'occasion de changer de vie, de fuir cette ville de Londres où plus rien ne l'attend si ce n'est les trottoirs... Mais surtout, elle voit là l'occasion de lever le voile sur un le plus trouble de son passé, son père.

Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? à connaître réellement ce père qu'on a traité de fou, et du même coup, découvrir qui elle est vraiment ?

 

C'est une héroïne avec la tête pleine de questions que nous avons là. Des questions d'éthique et de conscience. Elle est forte, et décidée, et pleine de contradictions.

C'est un point qui m'a un peu agacée au long de cette lecture, les contradictions de la personnalité de Juliette. Elle n'est pas une jeune femme comme les autres à cette époque, elle n'hésite pas à s'intéresser à la médecine, réservé à la gente masculine normalement, elle n'hésite pas à se rebeller et à affirmer une certaine indépendance. Cependant, j'aurais aimé qu'elle s'affirme jusqu'au bout, et pas qu'elle baisse la tête dès que son père le lui dit, reprenant ce rôle de jeune femme limite potiche qu'elle est supposé tenir à cette époque.

 

Autre point que j'ai trouvé un peu négatif : le triangle amoureux. Parfois je ne comprenais pas pourquoi Juliette se mettait d'elle-même dans cette situation. Encore ici elle est pleine de contradiction, et son côté girouette fut agaçant. Même si son père souhaitait son rapprochement avec l'un plutôt que l'autre, choix plutôt étonnant et que nous comprenons ensuite, j'aurais voulu qu'elle se démarque justement de son père et de son influence et qu'elle ne s'écarte pas de ses premiers sentiments.

 

Mais que d'intensité et de rebondissements dans ce récit ! Une fois sur l'île, on se retrouve dans une sorte de huit clos pesant. La tension est palpable tout le temps, et on a presque du mal à respirer tant c'est parfois oppressant.

Les doutes de Juliette deviennent les nôtres et on se pose des questions, on ne sait plus qui croire, tout en se demandant si on va pouvoir s'en sortir...

 

Certaines scènes sont éprouvantes à lire, et mettent mal à l'aise.
Ce qu'on découvre sur cette île est dérangeant. Jusqu'où peut-on aller au nom de la recherche et de la médecine ? Sujet malheureusement encore d'actualité de nos jours, trop d'animaux souffrent dans les laboratoires...

 

Les personnages ont tous des côtés sombres et mystérieux, on les découvre au fur et à mesure de l'histoire, tout comme on découvre ce qui se passe sur cette île petit à petit, nous tenant ainsi habilement en halène.



En bref, un récit sombre et étonnant par son originalité et qui se démarque des autres romans jeunesse.

 

 



http://i58.servimg.com/u/f58/11/15/04/23/je-sui11.png

Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

Amoureuse et un peu plus de Pamela Morsi

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/133/133675/couv74067604.jpg

 

Résumé :

Diriger la bibliothèque de Verdant dans le Kansas ? Dorothy (D.J. pour les intimes) a l’impression de vivre un rêve aussi improbable que merveilleux. Et pas question de se laisser décourager parce que la bibliothèque n’a en réalité rien du pimpant établissement qu’elle avait imaginé, mais tout du tombeau lugubre. Pas question non plus de se laisser abattre parce que les membres de sa nouvelle équipe se montrent pour le moins étranges et peu sociables : elle saura les apprivoiser.
Mais son enthousiasme et sa détermination flanchent sérieusement quand on lui présente Scott Sanderson, le pharmacien de la petite ville. Là, D.J. doit définitivement se rendre à l’évidence : elle est vraiment très, très loin du paradis dont elle avait rêvé. Car Scott n’est autre que le séduisant inconnu qu’elle a rencontré six ans plus tôt à South Padre et avec lequel elle a commis l’irréparable avant de fuir, éperdue de honte, au petit matin… Heureusement, elle ne ressemble en rien à la jeune femme libérée et passionnée qu’elle s’était amusée à jouer le temps d’une soirée entre copines : avec son chignon, ses lunettes et ses tenues strictes, elle est sûre que Scott n’a aucun moyen de la reconnaître.

Genre : Romance Contemporaine

Éditeur : Harlequin
Sortie le : 1er septembre 2014

  Prix : 5.49 € (Amoureuse et un peu plus)

Pages : 384

Ma note :

4%2F5

Mon avis :

 

C'est totalement le genre de bouquin que j'adore lire parfois, sans prise de tête, léger et qui fait du bien au moral ! J'ai adoré, mais alors, la fin m'empêche de mettre une note plus élevée, j'ai même cru qu'il me manquait des pages, pour vous dire !

 

On s'attache très vite à nos deux héros, et encore plus à la petite ville où notre bibliothécaire pose ses valises. Le genre de petite ville typique des États-Unis, enfin comme on se l'imagine, vous voyez, du genre où tout le monde connaît tout le monde et s'occupe de tout sauf de ses propres affaires, le genre de petite ville à la Gilmore Girls. J'adore cette ambiance, ça me fait sourire, ça me rend nostalgique, ça me donne envie moi aussi de sympathiser comme ça avec mes voisins...

 

J'ai aimé suivre cette histoire, découvrir comment D.J allait se sortir de tout ça, comment elle allait réussir à apprivoiser les employés de la bibliothèque, comment elle allait gérer cette logeuse un peu trop envahissante et surtout, comment elle allait gérer le beau Scott.

J'ai de suite été emportée dans cette histoire et j'ai aimé tous les personnages qu'on y rencontre. D'ailleurs, j'aurais bien voulu une suite pour les retrouver et prendre de leurs nouvelles.

J'ai beaucoup ri, il y a souvent des situations drôles, mais j'ai aussi pleuré. Malgré le ton léger et l'humour qui se dégage de cette histoire, il est aussi question de sujets plus graves et plus fort, tels que le suicide, le handicap et le deuil. Des sujets traités avec beaucoup de justesse et de pudeur, et qui n'alourdissent pas l'ambiance générale du récit.

 

C'est vraiment dommage, car ce roman avait tout pour lui, si ce n'est cette fin. Alors que tout le long du récit on attend LA (oui LA en majuscule) confrontation entre D.J et Scott, celle où enfin il va réaliser qui elle est vraiment, et que ça y est, on y est, et bien PAF (oui PAF en majuscules encore) on se retrouve 8 ans plus tard, sans la scène qu'on attendait depuis le début. Je le redis, mais j'ai trouvé ça décevant.

 

Malgré cette fin qui nous laisse sur notre faim (hihi), j'ai adoré cette histoire, et je ne regrette pas du tout ma lecture, au contraire.



En bref, une histoire toute douce et légère qui fait battre notre petit cœur, on y retrouve tout ce qu'on aime, des personnages attachants, de l'amitié, de l'amour, le tout dans un décor de petite ville américaine qui donne tout son charme à cette lecture !



Merci aux éditions Harlequin pour leur confiance :)

Retrouvez leur actu sur leur page Facebook ou sur leur site.

 



Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

Une vie plus belle de Diane Chamberlain

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/131/131012/couv6174215.jpg

Résumé :

Quand ils se sont rencontrés, Robin et Travis avaient quinze ans. L’année d’après, ils tombaient amoureux. Pour eux, tout a été trop vite, trop fort : quand Robin est tombée enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire ont volé en éclats. Une seule chose est restée : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance, quatre ans auparavant — depuis que Robin les a abandonnés, tous les deux.
Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, et que le spectre de la pauvreté se profile pour lui et Bella, Travis comprend que sa vie est sur le point de basculer de nouveau. Et, cette fois, il doit faire face à un choix impossible : a-t-il le droit de se mettre en danger pour protéger sa fille ?

Genre : Contemporaine

Éditeur : Harlequin
Sortie le : 27 août 2014
Prix : 19.90 € (Une vie plus belle)

Pages : 288

Ma note :

4.5%2F5

 

Mon avis :

 

J'ai passé un intense moment de lecture avec ce roman qui est une belle réussite !

 

Ce sont trois personnages que nous suivons, aux histoires différentes mais au combien similaires par leur dureté de vie. Des histoires qui se sont pour certaines croisées dans le passé, et qui vont finir par s'entrechoquer.

 

Il y a le père de famille, Travis, qui est un peu l'élément central de cette histoire. C'est un bon père pour sa fille, un père totalement dévoué et capable de tout pour son enfant. Mais voilà, la vie est dure, même envers les gens bien, et une succession d’événements vont le pousser à franchir une ligne, une ligne qui pourtant il s'était promis de ne jamais franchir.

J'ai frissonné pour ce père, qui enchaîne galère sur galère, alors qu'il a tellement bon cœur, et plein de bonne volonté. Plus d'une fois je me suis dit que si un jour je croisais le chemin d'un papa comme lui, j'aimerais être capable de lui tendre la main, car des fois, un simple petit coup de pouce, un simple geste, peut tout changer...

J'ai eu le cœur serré pour lui, souhaitant qu'il sorte enfin de ces galères. J'ai été émue par sa force, par l'amour inconditionnel pour sa fille, et par son courage.

 

Il y a Robin, qui fut liée par le passé à Travis. Amoureux lorsqu'ils étaient jeunes, la vie, ou plutôt une personne et une maladie, les ont séparé.

Elle s'est construite une nouvelle vie, mettant carrément un voile sur l'ancienne. Mais elle va apprendre qu'on ne peut pas oublier le passé aussi facilement, que ce dernier ne se laisse pas faire et est capable sans que vous vous en rendiez compte, de ressurgir dans votre vie.

Sa vie actuelle, elle va également réaliser qu'elle est fausse, et à mille lieux de la personne qu'elle est réellement. Aura-t-elle la force de tourner le dos à cette vie facile et de faire face à ses anciens démons ?

 

Et puis il y a Erin. J'avoue que j'ai pleuré plus d'une fois au cours de cette lecture, rien que d'y repenser, j'en ai la chair de poule. J'imagine qu'il n'y a rien de pire au monde que la perte de son enfant. C'est ce drame qui a détruit la vie d'Erin. Une vie qu'elle tente de se réapproprier, mais elle a du mal à aller de l'avant sans avoir le sentiment de trahir son enfant. Elle ne comprend pas comment son mari peut aussi vite tourner la page, et elle lui en veut.

C'est dans cet état d'esprit qu'elle fait la rencontre de Travis et de sa fille.

Alors que Travis a besoin d'Erin, il n'imagine pas une seule seconde qu'il va lui venir aussi en aide...

Il faut parfois passer par de terribles chemins pour y arriver...

Et ceux de nos héros sont semés d'obstacles et de danger.



En bref, un livre intense sur la dureté de la vie, la perte d'un enfant, le vide laissé derrière. C'est triste mais aussi plein d'espoir, l'espoir d'une vie meilleure malgré tout.



Merci aux éditions Harlequin pour leur confiance !

 




Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

La nuit a dévoré le monde de Pit Agarmen

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/133/133941/couv50974678.jpg

Résumé :

Depuis longtemps,l'homme a atteint le stade ultime de la décadence et de la cruauté. Il n'y avait sans doute qu'un pas pour qu'il se transforme en monstre...

Une épidémie a changé la plupart des êtres humains en créatures démoniaques, avides de chair et de sang. On a vite compris leur nature : ce sont des zombies. Rien n'a pu les arrêter, ni la police, ni l'armée. Ils ont tout ravagé.
Antoine Verney est un survivant par hasard. Il n'a rien d'un héros. Il se retrouve à la fois prisonnier et protégé dans un immeuble parisien, alors que dans les rues les morts-vivants pourchassent les derniers humains.
Du haut de sa tour, tel Robinson sur son île, Antoine apprend à survivre et se confronte à la terreur. Armé d'un fusil, il découvre avec surprise qu'il peut tuer et qu'il a même un certain talent pour ça.
C'est un double combat qu'il va devoir mener, pour s'inventer une nouvelle vie et ne pas sombrer dans la folie.

Genre : Contemporaine Horreur

Éditeur : J'ai Lu
Sortie le : 20 août 2014

  Prix : 6.50 € ( La nuit a dévoré le monde )

Pages : 182

Ma note :

5%2F5

Mon avis :

 

C'était le moment idéal pour lire ce roman traitant d'un thème que j'affectionne tout particulièrement, les zombies.

Je me suis régalée, bien que les zombies, en fin de compte, on ne les voit pas tant que ça. Mais ça n'a pas gêné ma lecture, au contraire. J'ai aimé plonger dans la tête de notre héros, j'ai aimé comprendre son raisonnement, ses questionnements, et de quelle façon il se construit cette nouvelle vie, mais surtout, comment il va se sentir plus épanoui dans celle-ci que dans la précédente.

Un peu sous une forme de journal, le héros, nous livre sans pudeur ses réflexions sur la vie en général, sur l'humanité, ou encore sur cette nouvelle vie, en faisant le parallèle avec l'ancienne.

Seul face à ce monde rongé par les zombies, comment va-t-il s'en sortir ? comment va-t-il gérer cette situation ?

C'est ce qu'on n'arrête pas de se demander tout au long de notre lecture. On s'attache à cet homme, qui quelque part, nous ressemble un peu, son amour de la littérature, des poèmes et son côté marginal, forcément, font écho en nous... mais aussi sa peur de ces monstres. Il n'est pas du genre à foncer tête baissée, au contraire. Il sait de quoi il n'est pas capable, et affronter les zombies, en fait partie.

Malgré que le sujet soit sombre et fort, une vraie réflexion, pas que sur la survie, mais sur la vie dans une société qui peut parfois être cruelle et fausse, il y a beaucoup d'humour, et plus d'une fois j'ai souri.

J'ai eu peur aussi, peur pour ce héros qui peut vite devenir son pire ennemi, car il est seul en fin de compte, seul face à lui-même. Il s'installe dans une routine, qui peut aussi devenir dangereuse.

Sans aucun contact avec d'autres êtres vivants, comment ne pas devenir fou ? comment ne pas tenter des choses impensables pour simplement ressentir et surtout savoir qu'on existe vraiment ?

 

En bref, c'est intelligent, c'est passionnant à lire, parfois drôle et effrayant, un bon roman qui traite bien plus que du zombie, une lecture prenante du début à la fin !

 

Merci aux éditions J'ai lu pour leur confiance :)

 



http://i58.servimg.com/u/f58/11/15/04/23/et-le-11.png

 

 



Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0

Half Bad, tome 1 : Traque blanche de Sally Green

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/129/129399/couv26954645.jpg

Résumé :

Tout le monde l'ignore, mais notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le Mal. Au milieu, il y a Nathan. Nathan, dont le père est le plus puissant des sorciers noirs. Et dont la mère, grande sorcière blanche, est maintenant morte. Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait. À tel point que le Conseil des sorciers lui enlève de plus en plus de libertés. Pour finir par l’enfermer et le torturer. Nathan sait qu’il doit s’échapper avant ses 17 ans. Car, à 17 ans, tous les sorciers reçoivent leur don à travers une cérémonie. Et le seul à pouvoir pratiquer cette cérémonie est Marcus, son père. Nathan parvient à s'échapper, mais le plus dur reste à faire : retrouver son père. Comment faire quand tout le monde vous traque, et que vous ne pouvez avoir confiance en personne - pas même en votre famille ou en la fille que vous aimez ?

Genre : Jeunesse Fantastique

Éditeur : Editions Milan
Sortie le : 24 septembre 2014
Prix : 16.90 € (Half bad)

Pages : 384

Ma note :

5%2F5

 

Mon avis :

 

J'ai vu que les avis étaient mitigés pour ce roman, apparemment, on aime ou on n'aime pas, et bien moi, j'ai adoré !


J'ai été happé dans l'histoire dès les premières pages.

Nathan m'a plu de suite. J'aime le fait qu'il ne soit pas tout blanc. C'est un héros un peu hors du commun. Il ne sait pas lire, n'est pas vraiment instruit, l'école lui passe au-dessus, et de toutes façons, on ne veut pas de lui. Il est fort et courageux, et surtout tenace. Il endure comme personne, que ce soit les tortures psychologiques ou physiques. C'est parfois dur à lire d'ailleurs, car on ne l'épargne pas, mais cela fait de lui un jeune homme endurant à toutes épreuves, et qui ne reculera devant rien, mais absolument rien, pour obtenir ce qu'il veut, ou sauver ceux qu'il aime.

Il a une force mentale incroyable, la plupart des gens aurait depuis longtemps baissé les bras, mais pas lui. On l'écrase ? Il se relève. On l'enferme ? Il survit jusqu'à pouvoir s'échapper.

Il trouve de la force dans de simples petites choses, du bonheur dans des petits détails insignifiants. Il s'adapte et survit.

Ce que j'ai trouvé étonnant chez lui, c'est cet espoir qu'il garde. L'espoir d'un jour rencontrer son père, un père qu'il n'a pourtant jamais vu et qui ne veut apparemment pas de lui. C'est peut-être un peu naïf de sa part, mais j'ai trouvé ça touchant. Derrière cette carapace qui lui permet d'endurer toute cette souffrance, se cache un petit garçon qui rêve de son père.



Si j'ai adoré Nathan, sa famille m'a un peu, comment dire ? déçue d'une certaine manière. J'avoue avoir été agacée par leur manque d'action pour aider Nathan, qui ne peut compter que sur lui-même. Je n'ai pas compris pourquoi ils n'ont jamais rien fait pour le sortir de là. Même si son frère lui est d'un grand soutien psychologie, en fin de compte, personne ne fait rien pour lui, personne ne vient à son secours, personne ne prend des risques pour le sortir de cette cage.

 

Heureusement, Nathan va rencontrer des personnes qui sont prêtes à mettre leur propre vie en danger pour lui. Notamment Gabriel.

Ce dernier est pour le moins énigmatique et intéressant. J'ai hâte de lire le tome 2 pour voir comment il va évoluer.

 

Ce fut une lecture intense. Il y a une tension qui ne nous quitte pas du début à la fin, allant même parfois par s'accentuer. Je ne me suis jamais ennuyée, au contraire.

L'univers de l'auteur m'a fasciné. J'aime quand il y a cette espèce de frontière, toute fine, entre le bien et le mal, et ici, ce fut très bien exploité. On ne sait plus qui sont les gentils, et qui sont les méchants. Et cette injustice qu'on ressent tout le temps, à cause de ce conseil qui s'acharne sur Nathan, lui supprimant petit à petit ses droits.

 

En bref, une lecture intense qui nous transporte au côté d'un héros attachant dans un univers fascinant et original ! à lire d'urgence, et en plus, aucune excuses les amis, on est en plein dans la bonne période pour le lire ^^

 

Merci aux éditions Milan pour leur confiance.

 

Découvrez le site de la série !



http://frogzine.weebly.com/uploads/9/7/9/6/9796117/5023026.png?701

Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Partager cet article

Repost 0