CHRONIQUE : La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder

Publié le par michelebeckstudio

5186-Ta3M5L. SL500 AA300

 

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Black Moon (25 avril 2012)
  • Collection : Hors-série roman
  • Prix : 16,00 €

Présentation de l'éditeur

Cameron a 17 ans. Atteinte d’un cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Cameron ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Cameron retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée d’Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.

 

 

Je remercie les éditions Hachette, collection Black Moon, pour l'envoi de ce livre, dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict :)

 

 

Mon avis, vous le verrez, est mitigé. Je suis ressortie de cette lecture un peu déstabilisée, je le reconnais, et un peu déçue. Peut-être que j'attendais trop de ce roman, suite à quelques avis lus sur la toile.

 

Je n'ai pas beaucoup accroché au style de l'auteur. J'ai trouvé les dialogues un peu trop simples, et pas assez naturels. J'ai trouvé que le tout manquait de profondeur.

Un autre point qui m'a quelque peu dérangé, c'est cette impression de découpage de l'histoire, on passe d'un moment à un autre sans transition.

 

Malgré cela, j'ai réussi à m'attacher à Cam, peut-être parce que quelque part, elle m'a fait penser à moi, à mon adolescence. J'ai aimé son humour, ses remarques sarcastiques, et sa façon bien à elle d'appréhender sa vie, et de tenter d'en conserver les rênes. Elle ne veut pas se laisser dicter le peu de temps qu'il lui reste par cette horrible maladie, et j'ai aimé sa force et son courage face à tout cela.

 

Un autre personnage que j'ai apprécié est la Grand-mère. Son côté bourru et grande gueule m'ont plu. J'ai aimé sa relation avec sa petite fille, plus que celle entre Cam et sa mère.


Certains passages du roman sont très drôles, et d'autres dramatiques. Par contre, je n'ai pas trop apprécié le côté mystérieux de cette ville. Je suis resté sceptique et non convaincue face aux supposés miracles. Et que dire d'Asher et de l'histoire de sa famille ? Je n'ai tout simplement pas compris. 

 

Le personnage de la mère m'a au début énervé. Et je n'arrivais pas à comprendre ses réactions. Sa fille lui dit que le cancer est revenu, que c'est la fin, et elle n'explose pas. Sur le moment, je me suis imaginée à sa place, ayant moi même deux filles, et je me voyais tomber dans un gouffre sans fond, tandis qu'on m'arrachait le coeur, car je pense qu'il ne doit rien avoir de plus horrible que de perdre son enfant, et de ne pas avoir le pouvoir de le sauver.

Et elle, elle ne veut pas accepter tout ça, elle croit qu'un miracle peut arriver alors que la médecine ne peut plus rien. Voilà ce qui m'énervait chez elle.

Mais ce que j'ai pris au début pour de la naïveté était en fin de compte une force incroyable.

Cam se bat depuis des années contre ce cancer, ce n'est pas nouveau. Et sa mère fait face avec la seule chose qu'il lui reste, l'amour et l'espoir. Mais l'espoir de quoi ?

Cela vaut-il vraiment la peine de continuer à vivre quand on sait qu'il ne nous reste que quelques semaines ? Cela vaut-il la peine de trouver un emploi d'été, de se faire de nouveaux amis, de tomber amoureux, même si ce n'est que pour un temps trop court ?

 

Je suis ressortie de ce roman avec la conviction que oui, toutes ces choses valent la peine. Que malgré tout, on ne doit pas perdre espoir, et qu'il faut continuer à avancer.

 

Alors bien sûr, on ne peut pas battre le cancer à coup de Disney et flamants roses, mais Cam restera tout au long de l'histoire très réaliste face à ce qui l'attend. Certains passages sont très émouvants, quand elle pose un oeil extérieur sur sa famille et qu'elle se les imagine plus tard sans elle, elle tente de se voir avec eux, poursuivant sa vie, mais elle n'y parvient pas. Car elle sait au fond d'elle que ça n'arrivera jamais, qu'elle est condamnée. 


J'ai d'ailleurs redouté la fin, j'avais peur d'une histoire farfelue, par exemple que tout ça n'était qu'un long rêve fait par l'héroïne.

Et puis, plus j'avançais, et plus je redoutais la fin qui me semblait inévitable. Et sans surprise, j'ai versé quelques larmes, pour Cam, mais pas seulement, j'ai versé des larmes pour tous ces enfants qui se battent chaque jour contre cette maladie et tant d'autres choses encore.

 

Pour conclure, c'est un beau message de vie que nous confie l'auteur sous forme de road trip à la recherche du miracle. Qui nous apprend que ce miracle est dans les instants de chaque jour, dans tous ces moments de vie qui fait qu'elle vaut la peine d'être vécue, peu importe le temps qu'il nous reste.

Même si je n'ai pas accroché au style de l'auteur qui manquait, à mon goût, de profondeur et d'authenticité, je garde un bon souvenir de cette lecture, et Cam est un personnage dont je me souviendrais avec un petit pincement au coeur.

 

Ma note : 3.5/5



Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Commenter cet article

A S K ! 19/05/2012 22:44

C'est une livre qui personnellement me tente énormément. C'est dommage que tu ne l'ai qu'à moitié aimé :/

michelebeckstudio 20/05/2012 10:29



et oui ! mais je n'ai pas accroché au style de l'auteur, c'est bien dommage...



Selena 19/05/2012 00:32

J'aurais trop peur d'en ressortir chamboulée...

titisse 18/05/2012 10:51

D'accord. Je me laisserai peut être tenter. A voir ! Bonne journée

michelebeckstudio 19/05/2012 12:00



merci ;) à toi aussi !



titisse 18/05/2012 10:40

La quatrième de couverture ne m'attirait pas beaucoup mais j'avoue que ton avis m'a donné envie de lire ce livre, mais j'ai peur d'en ressortir assez "déprimée" car ça a l'air vraiment triste.

michelebeckstudio 18/05/2012 10:49



C'est vrai que c'est triste, mais pas tout le temps, c'est souvent drôle, et "léger" et puis on en ressort avec l'envie de vivre avant tout ;)



Ayma/Muse 17/05/2012 22:28

Je n'ai pas lu encore ce livre mais il me tend les bras même s'il me renvoie à mes angoisses. J'ai l'impression que tu es dure avec la mère :/ Elle est impuissante donc elle cherche encore et
encore comment ne plus l'être et surtout comment faire pour garder sa fille plus longtemps auprès d'elle. Ca me semble humain :)
Et puis pourquoi vivre quand on va mourir ? Là c'est toi l'angoissée existentielle xD On vit tous avec l'épée de la mort au dessus de la tête, est-ce pour autant qu'on ne vit pas ? Mais je
comprends ton questionnement, j'ai le même quand ça va mal ;)

Il faut que je lise ce livre !

Bizoo

michelebeckstudio 19/05/2012 12:01



Et oui ce livre nous amène à nous poser des questions, mais comme je l'ai dit ensuite, on en ressort avec les réponses ;) Oui, la vie vaut la peine, peu importe le temps qu'il nous reste ;)


bisous ma belle !