Chroniques de la mort blanche, tome 1 : Avant les ténèbres de Nicolas Cluzeau

Publié le par michelebeckstudio

http://www.livraddict.com/covers/57/57884/couv46611972.jpg

 

Un étrange épidémie ravage les Franges féeriques d'Orlandie, décimant les druides et magiciens, garants de la liberté de l'île. Profitant de la vacance du pouvoir, Endrew, fils d'un seigneur maudit, se proclame Haut roi. Les Marches méridionales refusent son autorité. Toute la région est alors entraînée dans une sanglante guerre civile.
Arline et Sean, deux jeunes sorciers secondés par un puissant troll, tentent de trouver le remède qu mal qui anéantit leurs congénères. Guidés par Lorcan, limier des Marches du Sud, ils vont atteindre la Tour d’Émeraude.
L'antique citadelle voilée de mystère pourrait bien détenir les réponses qu'ils cherchent désespérément. A condition d'en décrypter au plus vite les arcanes. Car, dans ces ténèbres qui souillent la magie et rongent le cœur des êtres, l'espoir se meurt peu à peu

Année de parution originale : 2011

Genre : Fantasy, Jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions Galapagos et le forum Mort Sure pour leur confiance.

Je suis fan de la couverture, et totalement amoureuse de celle du tome suivant, qui m'attend (pas longtemps, je peux vous le dire) dans ma PAL, et j'en suis plus que ravie ^^

 

On découvre dans ce premier tome les personnages qui vont jouer un rôle important dans cette guerre de pouvoir, et contre cette terrifiante maladie qui touche les magiciens.

Beaucoup de personnages avec différentes histoires, cela peut paraître un peu dur à suivre au début, mais c'est finalement un bon moyen pour captiver le lecteur, puisque les chapitres, assez courts pour la plupart, s'enchaînent rapidement, surtout une fois qu'on a bien en tête qui est qui et qui fait quoi.


J'ai été un peu déstabilisée au début par le langage de certains personnages, et par le vocabulaire parfois compliqué, mais je m'y suis vite fait et je n'y ai plus prêté attention par la suite.

Par contre, je n'ai pas aimé certains noms. C'est une des rares choses qui me dérange en Fantasy et que je trouve même parfois agaçante, cette volonté d'inventer des noms imprononçables et qui souvent sont difficiles à mémoriser.Mais bon, ce n'est que mon avis et ça ne m'empêche pas de lire et d'adorer la Fantasy ^^


On rencontre donc des personnages attachants comme Parshah, combattante féline des provinces animales qui part chercher des indices sur cette maladie, ou encore Lorcan, ce jeune limier des Marches du Sud qui va guider et aider les deux jeunes sorciers Arline et Sean, au péril de sa vie. J'ai eu un petit faible pour Ferhian le troll, et je suis bien curieuse d'en apprendre plus sur Arline justement, qui semble partager un lien assez étrange avec un renard.

J'ai aimé détester Endrew, celui qui se proclame Haut-Roi, un être malfaisant qui ne cherche que le pouvoir, qui méprise les hommes et qui fera preuve d'une grande cruauté.

Et je suis impatiente de retrouver Deirdre et la louve, parties toutes les deux dans une quête pleine de dangers à la fin du tome.

 

Dans ce récit, il est question de politique et de magie.

Le côté politique avec Endrew qui soit disant possède la fameuse épée qui fait de lui le Haut-Roi. Les Marches doivent donc s'incliner devant lui, et reconnaître sa souveraineté mais certaines refusent, déclenchant une guerre. Les villages sont pillés, et les survivants sont offerts aux soldats puis réduits à l'esclavage.

 

De l'autre côté, il y a une guerre menée par nos jeunes héros contre cette maladie. Véritable fléau qui touche les magiciens, les empêchant d'utiliser leur magie au risque de déclencher la maladie et d'en mourir. Les habitants des Franges dépendent de cette magie et d'horribles créatures apparaissent, réduisant certains humains à l'état de zombies.

Nos héros vont partir à la recherche d'un remède, bravant les obstacles tous plus terrifiants les uns que les autres.

 

Beaucoup d'histoires à suivre mais qui comme on le découvrira, finissent par se rejoindre, et je suis persuadée, du moins, j'ai cru le comprendre, que les aspects politiques et magiques de ce récit vont finir par se retrouver. Rien que pour cela, je suis impatiente de lire le tome suivant.


Un récit rythmé avec peu de temps mort, des lieux merveilleux ou carrément flippants, des personnages fascinants et d'autres dégoûtants, de l'amitié, de l'amour, du courage, tout est réuni pour en faire un bon roman Fantasy.

 

Petite mention spéciale pour les éditions Galapagos, qui nous offre un très bel objet livre, avec une couverture magnifique, brillante et vraiment fidèle à l'image que nous avons de l'héroïne représentée dessus. Deux lexiques et une carte sont à notre disposition, carte que j'ai d'ailleurs regardé plus d'une fois.

 

Ma note : 4/5

Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Commenter cet article