Chroniques de la mort blanche, tome 3 : Dragon des brumes de Nicolas Cluzeau

Publié le par michelebeckstudio

http://www.livraddict.com/covers/84/84893/couv38929298.jpg

 

L'île d'Orlandie, ravagée par la Mort Blanche, une épidémie qui décime mages, druides et êtres-fées, brûle dans les feux de la guerre civile : un Haut Roi usurpateur, Endrew, secondé par un vieux fantôme malveillant, Maerlar, conquiert tous les territoires des Marches un par un.

Au coeur de l'île, les gouvernements des Franges féeriques organisent la résistance sous la direction de Muirenn, la reine-sorcière. Des traîtres à la botte de l'usurpateur minent cependant ses efforts. Furieux, Muirenn et ses alliés décident de contre-attaquer. Le conflit s'enlise, et une rumeur désastreuse venue du nord inquiète la reine-sorcière : le puissant Chêne-Monde, garant de la force vive de l'Orlandie, serait contaminé par la Mort Blanche. Loin de ces événements tragiques, Arline et les survivants de l'attaque du dragon cherchent par tous les moyens à s'échapper des souterrains de Pyral, où ils sont pris au piège. Mais le troll Ferhian a été enlevé par le dragon des brumes Edjer-Verian, qui nourrit de bien sombres projets à son endroit.

Editions Galapagos (2012)

325 pages

 

 

 

Merci au forum Mort Sure et aux éditions Galapagos pour leur confiance, j'ai pu lire les trois premiers tomes de cette série de Fantasy et j'en suis très contente :)

 

Mes impressions pour ce troisième tome sont un peu les mêmes que pour les précédents. C'est une lecture passionnante que certaines petites choses viennent malheureusement gâcher.

 

Même si j'ai lu les trois tomes en un court laps de temps, je suis toujours autant gênée par les noms complexes des personnages et de certains lieux. Je sais que c'est un détail mais à cause de ça, ma lecture n'a pas été très fluide, j'ai souvent buté sur ces mots. J'ai eu du mal à les mémoriser, à comprendre immédiatement qui est qui, à me souvenir, ce qui a parfois coupé mon rythme de lecture. Un lexique à la fin est présent pour nous aider, heureusement, mais ça n'a pas aidé à rendre ma lecture moins saccadée, au contraire.

Je regrette encore ce manque de sentiment, de ressenti de la part des personnages et qui ne facilite pas l'attachement du lecteur. Comme par exemple lors des combats qui sont incroyablement bien décrits mais qui ne m'ont pas touchée pour autant. J'aurai aimé me sentir plus impliquée, plus concernée. Mais peut-être que cet aspect plaira plus à des lecteurs masculins ?

Ce que j'aime dans cette saga c'est que n'importe qui peut mourir, y compris des personnages importants et appréciés par le lecteur. Mais ce qui est vraiment dommage c'est que ces morts sont trop rapides. On a à peine le temps de comprendre, de réaliser, que hop, on passe déjà à autre chose. Alors qu'on a envie de les pleurer, de lire la tristesse des survivants, il n'y a rien de tout ça et on a le sentiment que c'est un peu trop survolé. 

 

Malgré tout, on aime et on redemande ! L'univers crée par l'auteur est passionnant et tellement original. Certains endroits sont magiques, et d'autres vraiment flippant.

Même si nous suivons plusieurs différents personnages, l'histoire est surtout centrée sur trois importants personnages féminins. Trois personnalités qui viennent de trois milieux différents mais qui pourtant se ressemblent, que ce soit dans leur force de caractère, dans les épreuves qu'elles ont endurées, dans leur courage. On a un peu de mal à les cerner, une certaine ambiguïté plane et nous fait nous poser quelques questions sur ces trois femmes, titillant notre curiosité.

 

En bref, un récit passionnant, avec beaucoup de rebondissements et d'action, mais le manque de profondeur et les sentiments trop survolés des personnages tiennent le lecteur à l'écart, et c'est bien dommage.


Ma note : 3/5


Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Commenter cet article