La dernière lame d'Estelle Faye

Publié le par michelebeckstudio

http://www.livraddict.com/covers/87/87234/couv9060237.jpg

 

Un monde qui ressemble à notre Renaissance, menacé par la montée des océans grouillant de créatures maléfiques, où règne la violence, la famine et la misère. L’Église des Cendres prospère sur tout ce désespoir, menée par la mystérieuse Marie aux yeux verts. Dans une des dernières villes émergées, Joad tente d’apaiser les souffrances et se prépare à affronter l’Armée des Cendres. Joad et Marie vont s’engager dans une course dont l’enjeu n’est rien de moins que le sort du monde.

 

Editions Le Pré aux Clercs (Pandore) (2012)

452 pages

 

Mon avis :

Il est tellement rare que cela m'arrive que je pense qu'il est important de le souligner : je suis fan de la couverture ! Le livre, l'objet, est vraiment bien réalisé. C'est un vrai grand format, le texte est suffisamment aéré pour ne pas alourdir la lecture. C'est agréable, les chapitres ne sont pas trop longs, ce qui nous entraîne à poursuivre constamment.


Côté histoire, je l'ai trouvé passionnante et assez originale ! Je n'ai eu aucun mal à m'immerger (^^) dans ce monde créé par l'auteur, les images s'imposaient d'elles-mêmes dans ma tête. C'est beau, mais c'est surtout prenant, limite angoissant. Le monde est en train d'être englouti totalement par les océans. Petit à petit, les eaux recouvrent tout, faisant disparaître des villes, des contrées entières, forçant les peuples à adapter leur style de vie, leur travail, leur alimentation. Des créatures incroyables s'attaquent régulièrement aux gens, reprenant à leur manière le contrôle de ce monde. Le monde terrestre disparaît, les animaux, les plantes... plus rien ne subsiste.

Certains voient dans ce chaos une punition de Dieu, d'autres un moyen de purifier ce monde. Parmi ces fanatiques on retrouve l'Église des Cendres, qui détruit tout sur son passage, forçant tout le monde à se convertir à coup de combats sanglants. En première ligne, il y a Marie, la terrible Lady, sans mémoire et sans coeur. Face à elle, représentant à lui seul la science, il y a le docteur Joad, qui se bat pour sauver son hôpital.

Et puis, parmi ce chaos il y a un homme, parti des années auparavant chercher une solution, laissant entrevoir un espoir de sauver le monde et de faire reculer les eaux.

J'ai adoré cet univers, avec une atmosphère à la limite du supportable, pesante et étouffante, on ressent la montée inévitable des eaux. C'est glauque et poisseux, avec ces villes qui pataugent dans un sol boueux, et où on ne peut échapper à l'humidité omniprésente.

 

Côté personnages, j'ai beaucoup aimé Marie. On la découvre jeune et innocente, puis on la voit évoluer, et devenir une machine à tuer. Respectée et détestée à la fois, on espère tout le long du récit qu'elle va retrouver le droit chemin. Mais elle s'enfonce de plus en plus dans les ténèbres, pour finir à la tête de l'armée de l'ombre.

Face à elle, donc, Joad. Par bien des côtés ils se ressemblent, tous les deux ont été privés de leurs souvenirs, et tous les deux se battent pour ce qu'ils croient être juste. Joad le dit d'ailleurs lui-même, il ne peut détester Marie. Joad, malgré son handicap, est un homme dévoué à son prochain, intelligent et très attachant. Grâce à lui, nous allons faire la connaissance d'un personnage très important pour l'histoire, Jester, mais qui étrangement, n'apparaît que tard dans le récit. Une façon de semer un peu plus le trouble dans nos esprits: qui est cette fameuse déesse supposer sauver le monde des océans ? Est-ce Marie comme certains l'ont plusieurs fois clamer ?

 

Ce roman est destiné à la jeunesse, et ici, l'auteur n'a pas peur d'aborder des sujets forts et délicats comme la religion, le fanatisme, et les guerres que ces folies peuvent provoquer, mais aussi le combat de la science face à la religion et à l'étroitesse d'esprit de certains...

 

En bref, j'ai plongé avec plaisir dans ce monde en pleine mutation à cause de la montée des eaux. Je ne me suis pas ennuyée une minute, et j'ai tourné, à regret, la toute dernière page. Je garderai un souvenir émouvant de Joad et Jester.

 

Ma note : 4.5/5

 

 

Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Commenter cet article

Selena 22/11/2012 00:33

Interessant!! Je note!

Bizouxx

Froggy80 21/11/2012 02:14

Wow super ton avis Michou! Même ton avis est entraînant... Tu nous transmets vraiment le besoin de découvrir ce roman... en tout cas pour ma part! Tantot je disais que je me laisserais bien tenter
par magies secrètes dans ton billets sur les nouveaux pré aux clercs... et bien j'ajoute sans hésiter celui-ci et c'est vrai que la couverture est super belle. bisous xxx

michelebeckstudio 22/11/2012 15:12



merci ma belle !!


gros bisouuuuuuus