Le livre et l'épée, tome 1 : La voie de la colère d'Antoine Rouaud

Publié le par michelebeckstudio

http://www.livraddict.com/covers/107/107414/couv45462621.jpg

 

Résumé :

Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l'Empire mais il n'est plus aujourd'hui que l'ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d'une taverne.
C'est là qu'une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l'épée de l'Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret.
Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu'ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l'Histoire.
C'est alors qu'un assassin sans visage se met à frapper au coeur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes rancoeurs et la soif de vengeance d'un homme perdu sur la voie de la colère.

 

Genre : Fantasy

Éditeur : Bragelonne
Sortie prévue le : 31 octobre 2013
Prix : 25.00 €

 

Mon avis :

 

 

Ce livre, Bragelonne en parle depuis des années, je n'avais même pas de blog de lecture à l'époque, et pour un premier roman, il bénéficie d'une sortie digne des plus grands !

On le compare d'ailleurs au Trône de fer, je n'en ferai rien, pour la simple et bonne raison que je ne connais cette saga que sous sa version série TV.

Mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier cette lecture, loin de là ! Je l’ai même adoré !

 

Au niveau de l'histoire, rien d'inhabituel on doit bien le reconnaitre, pourtant, l'histoire est amenée d'une telle façon qu'on est complètement emporté par ce qu'on lit, captivé dès les premières lignes.

Nous faisons la connaissance d'un des plus grands héros de l'Empire, un héros qui n'en est plus que l'ombre, des souvenirs se mélangeant dans sa tête empoisonnée par l'alcool qu'il ingurgite tout au long de la journée.

Dun-Cadal a été le plus grand, et il ne lui reste que des souvenirs qu'il ne veut surtout pas se rappeler. Mais quand une jeune historienne vient le questionner au sujet de l'épée de l'Empereur, ces souvenirs prennent vie malgré lui, et pour notre plus grand plaisir.

Nous sommes ainsi ballotés du présent au passé, pour revenir au présent puis retourner au passé, le tout orchestré d'une main de maitre, par des mots semblable à un écho qui nous parvient du passé, qui nous appelle et nous fait voyager.

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur justement, cette façon de mêler le passé et le présent, avec intelligence et émotion, comme par exemple la reprise de certains mots qui nous annoncent le changement d'époque, et qui nous font l'effet d'un écho, d'un murmure, d'un reste de rêve.

Ainsi, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer, et nous accueillons avec le même plaisir chaque nouveau flash-back, chaque nouvelle immersion, ainsi que chaque retour dans le présent. L'histoire nous parait du coup plus entrainante, et nous permet au fil des pages de rassembler les éléments et de découvrir de nouvelles choses.

 

Nous passons donc la première partie du roman auprès de Dun-Cadal, comment il a rencontré ce garçon, Grenouille, qui lui sauva la vie. A sa façon, Dun-Cadal est un héros un peu naïf, persuadé de se battre pour une cause juste, pour cet Empereur qu'il vénère.

Il ne supporte pas la déloyauté, même quand ce sont ses amis qui en font preuve, il ne leur pardonne pas. Dans un sens, il est un peu obtus, et n'accepte pas le changement. Mais c’est un homme qui a donné sa vie pour l'Empire, lui sacrifiant tout, un homme fidèle à ses valeurs, et loyal. Sa rencontre avec Grenouille va le bouleverser, et va surtout bouleverser l'Histoire.

Difficile d'en dire plus sur l'intrigue sans dévoiler trop de choses. Mais ce que j'ai aimé c'est que nous nous trouvons dans un monde en pleine rébellion, entre deux différents pouvoirs. Dans la première partie, nous combattons ces rebelles, on se dit bien par moment qu'ils doivent avoir de bonnes raisons de se rebeller de la sorte mais nous restons fidèle à l'Empire, portés par les pensées de Dun-Cadal.

Puis vient la seconde partie, avec de nouveau des retours en arrière, souvent enrichissants, et nous comprenons des choses, en découvrons d'autres. Nous voilà maintenant du côté des rebelles, et nous détestons cet Empire que nous aimions avant...

 

On pourrait reprocher le manque de personnage important féminin, mais ça ne m'a pas dérangé du tout. J'ai aimé suivre ces deux personnages masculins, des personnages complexes, qu'on prend parfois en pitié, qui nous attendrissent et qu'on découvre et apprivoise au fil des pages. Dun-Cadal m'a souvent touché, émue presqu'aux larmes.

 

En bref, un très bon premier tome de Fantasy pour tous, adeptes ou non du genre, dont l'originalité du récit vous fera voyager entre passé et présent, entre devoir et destiné, entre ombre et lumière, le tout guidé par une plume talentueuse, mêlant intelligence et émotion... Vivement la suite...

 

Merci à Babélio pour leur confiance sans cesse renouvelée, ainsi qu'à Bragelonne !

 

Ma note : 4.5/5


Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cindy 28/09/2013 14:31

Chouette chronique, cela donne envie :)

La tête dans les livres 25/09/2013 16:49

Cette saga a l'air vraiment prometteuse!! :)