Le Joyau, tome 1 d'Amy Ewing

Publié le par michelebeckstudio

http://img.livraddict.com/covers/132/132383/couv69267510.jpg

Résumé :

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...

Genre : Jeunesse 

Éditeur : Robert Laffont Collection R
Sortie le : 18 septembre 2014

  Prix : 17.90 € (Le joyau)

Pages : 452

Ma note :

4%2F5

Mon avis :

 

Merci au forum Mort-Sûre ainsi qu'aux éditions Robert Laffont pour ce nouveau partenariat :) 

Ce livre me faisait très envie, et je ne regrette pas du tout ma lecture, même si je reconnais que j'espérais mieux.

 

Le thème est tout simplement révoltant, tout au long de ma lecture, j'avais une espèce de boule au ventre tant je trouvais tout ça injuste. La situation, les conditions de vie de ces mères porteuses, c'est quelque chose d'inimaginable.

On découvre donc tout cela en compagnie de Violet. J'avais un peu peur qu'elle accepte tout ça facilement, et au contraire, dès le début, on comprend vite que la situation ne lui convient pas, et que même si elle a été conditionnée dès son plus jeune âge, elle a au fond d'elle une envie de rébellion qui m'a assez plu. Malheureusement, elle est contrainte de taire cette envie de liberté et de vivre sa propre vie, car elle ne voit pas d'autres solutions.

 

On vit sa vente aux enchères et la préparation avec la même angoisse et émotion qu'elle. Ces filles ne sont que du bétail pour ces femmes de la royauté, et ce sera à celles qui achètera la plus belle, la plus talentueuse des mères porteuses.

La description des lieux et des personnages de cette royauté, leur façon de se comporter, de s'habiller, tout ça m'a fait penser plus d'une fois à Hunger Games et son Capitole, mais aussi à La sélection pour tout ce qui est préparatif, vêtements, maquillage et coiffure.

 

Toute cette partie-là, le côté princesse et bling bling m'a déplu et parfois ennuyée. J'ai trouvé que ça prenait de temps en temps trop le dessus sur l'intrigue et ce qui m'intéressait vraiment, et c'est bien dommage.

Cependant, j'ai lu ce roman à une vitesse folle ! On tourne très vite les pages, il faut dire que c'est imprimé en assez gros caractères donc on ne reste pas très longtemps sur une même page et pour peu qu'il y ait du dialogue, c'est encore plus rapide ^^ Mais ça aide à rendre notre lecture fluide et quand un passage nous déplaît plus qu'un autre, ça passe vite et on n'a pas le temps de se lasser.

Et puis quand Violet rencontre enfin le fameux jeune homme qui va lui faire tourner la tête, et pour qui elle va enfin prendre des risques, ça devient encore plus intéressant.

 

Beaucoup d'émotions donc pour ce premier tome. L'auteur parvient, par une plume agréable et assez imagée, à nous faire ressentir presque tout ce que Violet ressent. On se met facilement à sa place, et on ne peut qu'être révolté et horrifié.

 

Le côté fantastique de l'histoire, avec une sorte de magie que possède les mères porteuses, rend l'intrigue encore plus passionnante, même si j'aurais souhaité qu'on en sache plus, j'espère qu'on aura des éclaircissements dans le tome 2, j'ai aimé cet aspect de l'histoire, qui se démarque du coup de certaines autres dystopies qu'on a pu lire.

 

Les personnages secondaires sont attachants. Je pense à Ash bien sûr (j'adore ce prénom), qui, comme on le découvre, ressemble par bien des façons à Violet, mais aussi à Garnet (vivement la suiiiiiiiiiite ^^) ou encore à Annabelle.

 

Pour finir, la fin est tout simplement "arrrghhh" si vous voyez ce que je veux dire. Je savais déjà que j'avais envie de lire la suite, mais là, c'est sûr que je ne pourrai pas faire autrement ! Même si bizarrement, à la fin, je me suis dit qu'en fait, il ne s'était pas passé grand-chose, et que les choses n'étaient pas assez approfondies, d'où ma note.



En bref, un sujet qui nous prend aux tripes, on ne peut pas rester indifférent face à la vie de ces mères porteuses, le luxe n'est qu'une facette qui cache en réalité quelque chose de sombre, dangereux et inhumain. Je me suis attachée aux personnages et j’attends maintenant impatiemment la suite !

 


http://i58.servimg.com/u/f58/11/15/04/23/je-sui11.png

Publié dans MES AVIS DE LECTURE

Commenter cet article

La tête dans les livres 13/11/2014 11:32

Moi j'ai eu beaucoup de mal avec la romance qui n'a pas réussi à me toucher! Mais je lirais avec plaisir la suite :)